Des habitudes à adopter au travail

Des habitudes à adopter au travail
L'écologie en entreprise

Consommation d’énergie

  1. Pensez à toujours éteindre votre ordinateur, écran compris, avant de rentrer chez vous. Pensez également à toujours éteindre les appareils électriques de votre bureau avant de quitter celui-ci (lumières, imprimante, machine à café, etc.). Mettre en veille les machines ne suffit pas, mais les éteindre permet de réduire réellement la consommation d’énergie. Cela représente jusqu’à 11 % d'électricité économisée, selon un rapport de l’ADEME. Il existe également des systèmes coupe-veille qui détectent les appareils en veille et les coupent automatiquement de l’alimentation électrique.
  2. De même, si vous savez que vous ne serez pas devant votre ordinateur pendant au moins 30 minutes (réunion, pause déjeuner, etc.), vous pouvez au minimum éteindre votre écran.
  3. N’allumez les lumières que lorsque vous en avez vraiment besoin. On a souvent tendance à allumer systématiquement, puis à oublier qu’on l’a fait. Perdez cette mauvaise habitude si ce n’est pas déjà fait.
  4. Pas question non plus de vous crever les yeux et de travailler dans l’obscurité mais, pour limiter la consommation électrique, optez pour des ampoules basse consommation pour les éclairages.
  5. Utiliser un moteur de recherche écologique et solidaire, comme Ecosia. L'entreprise reverse 80 % de ses bénéfices dans un programme de reforestation présent au Burkina Faso, au Pérou, en Tanzanie et à Madagascar. L’utilisateur peut voir combien d’arbres sont plantés grâce à ses recherches. En moyenne, 45 requêtes financent la plantation d'un arbre.
  6. Se désinscrire des newsletters inutiles et penser à faire le ménage chaque semaine en commençant par supprimer les mails qui ont des pièces jointes lourdes : pour chaque mail stocké, 10 grammes de CO2 sont générés à partir des data centers (où sont stockés les serveurs). Ils consomment beaucoup d’énergies et surchauffent rapidement. Il faut donc les refroidir et utiliser beaucoup l’énergie. La start-up française Cleanfox a donc inventé un outil pour supprimer ses mails non lus et se désinscrire des newsletters inutiles en un clic. Evidemment, les newsletters GEO ne sont pas concernées.
  7. Vous pouvez limiter l’utilisation de l’ascenseur au profit des escaliers si votre bureau n’est pas situé à un étage trop élevé. Non seulement vous ferez un geste pour la planète mais en plus, c’est l’occasion de faire un peu de cardio 😉
  8. Il est important de se mettre d’accord sur une utilisation optimale du système de chauffage et de climatisation : fixer des règles claires évitera que l’un monte le chauffage au maximum quand l’autre ouvrira la fenêtre parce qu’il a trop chaud. Il peut également être utile de laisser la charge à la dernière personne qui part du bureau de baisser le chauffage, ou de couper la climatisation.
  9. Pour ceux/celles plutôt frileux.ses, il suffit d’emmener un gilet au cas où afin d’éviter le cas cité ci-dessus
  10. Avec une équipe mobilisée, vous pourrez mettre en place d’autres initiatives concrètes comme par exemple l’utilisation de filières de recyclage pour le matériel de bureau en fin de vie, pour les vieilles cartouches d’encre, etc., ou encore l’installation de plantes dépolluantes dans les locaux.

Cette liste n’est pas exhaustive, à chacun de trouver les idées adéquates à son entreprise pour réaliser des efforts d’un point de vue écologique : petit bonus, écologie rime bien souvent avec économie 😉

Consommation alimentaire et boissons

  1. Emmenez une gourde pour l’eau, cela évite les bouteilles d’eau en plastique.
  2. De la même manière, pensez à un thermos pour le thé/café ou, si vous avez une machine à café au bureau, emmenez une tasse/un mug et votre cuillère plutôt qu’utiliser des gobelets jetables et touillettes en plastique.
  3. Si votre entreprise dispose d’une machine Nespresso, il existe désormais des capsules compostables biodégradables, conçues par la société Araku (voir sur arakucoffee.com)
  4. Pour ce qui est des pauses repas/goûters, emmenez un tupperware avec vos aliments ou gâteaux fait maison, plutôt qu’acheter des aliments emballés dans du plastique. En plus de l’écologie, c’est également source d’économie.
  5. Si vous passez en boulangerie pour le croissant du matin, pensez à refuser l’emballage de la vendeuse et tendez-lui votre contenant (sac en coton, tupperware…), ce qui vous évitera de générer un déchet supplémentaire en entreprise.
  6. Organiser le tri sélectif pour l’ensemble de l’entreprise, des bureaux aux ateliers, en passant par les salles de réunions, les lieux de restauration et de détente, les espaces verts.
  7. Privilégiez les sacs poubelles biodégradables.
  8. Installer un composteur ou lombricomposteur peut fortement atténuer vos coûts de collecte et traitement des biodéchets, en plus de revaloriser ceux-ci plutôt que de les faire incinérer.
  9. Relayer la campagne nationale anti-gaspillage alimentaire dans le restaurant d’entreprise ou l’espace pause-déjeuner en libre accès.

Imprimerie, papier

Parmi les déchets les plus générés en entreprise, on trouve le papier : 70 à 85 kg par an et par salarié (source : Ademe). C’est plutôt une mauvaise nouvelle pour les forêts, sachant qu’il faut 2 à 3 tonnes de bois pour fabriquer une tonne de papier. C’est au niveau des impressions qu’il y a une vraie marge de manœuvre :

  1. Il est important de limiter au maximum vos impressions : il faut promouvoir l’échange dématérialisé et l’archivage numérique d’un maximum de documents en utilisant la fonction de numérisation de l’imprimante.
  2. Si vous avez réellement besoin d’imprimer des documents, pensez à paramétrer l’impression pour qu’elle se fasse en recto/verso. C’est très rapide et permet d’économiser 50 % de papier.
  3. L’impression en noir et blanc est également à privilégier car elle est moins gourmande en encre et énergie. Vous pouvez également réduire les marges dans la mise en page de vos documents, et limiter l’écart entre chaque paragraphe.
  4. Vous pouvez utiliser des polices de caractères spécialement conçues pour être économes en encre. On en trouve en téléchargement gratuit sur Internet.
  5. Privilégiez l’achat de papier recyclé pour les impressions.
  6. Pour la prise de notes, privilégiez les blocs-notes réutilisables mais ne jetez pas vos anciens pour autant. Utilisez le verso de chacune des feuilles déjà utilisées avant de les envoyer à l’incinération.
  7. Privilégiez les cartouches à encre rechargeables, elles sont certes un peu plus chères mais la différence de prix sera amoindrie car plus de collecte et traitement des déchets de cartouches vides.

Les sanitaires

  1. Privilégiez le papier toilette avec mention FSC, issu de forêts gérées durablement
  2. Dans le même esprit que le papier toilette, privilégiez les essuies mains avec mention FSC ou issus de cartons recyclés, comme ceux de la marque Lucart. Encore mieux, achetez des essuies tout lavables, il vous faudra en revanche un employé motivé à les emmener chez lui pour les laver ou installer une machine à laver dans vos locaux.
  3. Installez un sèche-main électrique pour éviter ls déchets liés aux essuies mains.
  4. Si cela n’est pas déjà fait, installez un distributeur mural automatique de savon solide, cela ne prend que quelques instants pour le remplir et évite des tonnes de déchets de bouteilles plastique provenant des fameux savons ‘pousse mousse’.
  5. Privilégiez les pots-pourris ou bougies naturelles (non fabriquées à base de produits toxiques) plutôt que les sprays d’ambiance, qui sont principalement rechargés avec du plastique et nécessitent beaucoup de ressources pour leurs fabrications. Outre la pollution qu’ils génèrent, les produits utilisés sont également très toxiques pour l’organisme.

Les outils divers de bureau

  1. Si vous avez déjà une règle, un taille-crayon etc, gardez-les. En revanche, si ceux-ci cassent ou qu’il vous en faut de nouveaux, privilégiez les achats durables comme des règles en bois, des crayons à graines (crayons qui, une fois usés, peuvent être plantés en terre pour faire pousser une fleur, des aromates, …), des stylos produits à base de bouteilles en plastique recyclés, des stylos rechargeables, etc.
  2. Eviter le scotch, qui est source de plastique, préférez les agrafes ou tout autre outil pouvant remplacer le scotch
  3. Préférez la colle écologique produite à base de substances naturelles (latex naturel, résine, amidon, etc.), ou animales (caséine, extraits d’os ou de poissons). Inoffensives, ces colles restent principalement destinées au collage du papier, du bois, du carton, ou des textiles. Elles sont vendues prêtes à l’emploi dans de petits pots en plastique mais aussi sous forme de poudre ou de granulés à diluer dans de l’eau, privilégiez donc celles à diluer, pour éviter les pots en plastique. Certains pots ou sticks vendus sont en revanche rechargeables, ce qui permet de diminuer les déchets, notamment pour la colle en bâton qui nécessitent une grande quantité d’emballage.
  4. Instaurez une politique de réutilisation des boîtes-colis et enveloppes matelassées
  5. Evitez les enveloppes à fenêtres, difficilement recyclables.

En extérieur

  1. Pour les fumeurs.euses, il existe un service spécial nommé « MéGO! « de tri et de recyclage en matière de mégots de cigarettes (filtres usagés), une solution unique en France. Cette offre permet d’apporter une propreté extérieure à vos locaux et de communiquer sur votre engagement en faveur de l’environnement ; elle est adaptée pour les entreprises qui souhaitent avoir une solution simple et peu onéreuse de tri des mégots de cigarettes. Il existe en ce sens un Kit, comprenant : des pochettes de tri des mégots, des cendriers portables et recyclables, les affiches d’information et sensibilisation, des autocollants, les consignes afin de renvoyer le colis. Une fois vos mégots recyclés, vous recevrez un reporting détaillé avec les impacts évités et le bilan carbone de l’opération. A savoir qu’il faut 15ans pour qu’un mégot se dégrade, et qu'un seul suffit à polluer 500 L d'eau.
  2. Installer une poubelle extérieure pour éviter les déchets jetés à terre.

Derniers billets postés

Le sucre

Le sucre

Est-il dangereux ?

Lire la suite

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Les commentaires de ce billet sont fermés.

Haut de page